DÉPOSEZ VOTRE ANNONCE

L’imprimante 3D futur équipement de base des écoliers

L’imprimante 3D, futur équipement de base des écoliers Si elle n’est plus sous le feu permanent des projecteurs, l’impression 3D grand public se porte bien et continue son évolution technique. Après avoir séduit les « makers », la nouvelle cible est désormais l’éducation et donc… les makers de demain !

L’imprimante 3D, futur équipement de base des écoliers 
 

L’impression 3D n’est peut-être plus sur toutes les lèvres, mais elle n’est pas morte pour autant, loin de là. « La hype de ces dernières années est terminée », explique Gary SHU, responsable marketing de XYZ Printing, champion taïwanais des imprimantes 3D grand public avec 25% de parts du marché mondial. « Si le marketing et les ventes ne sont plus acquises comme par le passé, cela ne veut pas dire que le marché ne progresse plus, il avance juste moins vite ». Soit entre 15% et 20% par année, une « petite » progression que d’autres secteurs envieraient sans doute.

Présente dans toutes les publications, spécialisées comme généralistes, l’impression 3D à partir de dépôt de plastique a bénéficié « d’une bulle médiatique, qui est retombée dès lors que les utilisateurs – et les journalistes – ont pleinement pris conscience des limitations techniques » développe Gary SHU. Citant notamment la lenteur des impressions, la précision médiocre des premiers modèles, les difficultés à imprimer en couleur, la qualité des logiciels, etc. « Les progrès sont plus lents que dans l’électronique car s’y ajoutent d’autres contraintes. Mécaniques bien sûr, mais aussi chimiques avec les réactions des matériaux plastiques ». Les améliorations sont régulières « mais si on devait comparer à l’informatique, on en est à l’époque des macro-ordinateurs (ceux qu’on appelle les mainframes, NDLR) qui occupaient l’espace d’un salon. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir », soutient Gary SHU, pourtant « confiant que l’impression 3D est un élément clé de notre futur ». Et pour assurer le futur de cette technologie, XYZ Printing veut s’adresser au futur de l’humanité : les enfants

Les makers et les pros font toujours la valeur

Qu’il s’agisse de designers, d’architectes, de joailliers ou de prothésistes dentaires, de plus en plus de professionnels s’emparent des imprimantes 3D car elles ont facilité le prototypage. Si le volume des ventes se fait ainsi sur l’entrée de gamme, c’est bien toujours les professionnels qui financent les évolutions techniques des technologies d’impression, que cela soit par dépôt de plastique (FDN) ou par bain de résine au laser (SLA).

En attendant le prochain saut technologique, les progrès se font par petits pas mais sont loin d’être sans intérêt. Les machines se font ainsi plus précises, elles permettent des impressions plus grandes ou des vitesses d’impression plus rapides. Des améliorations pour lesquelles les pros sont prêts à investir.

#Ch.01bots.com votre site d'actualités Technologique et Hightech.
Qui sommes-nous ? - Conditions générales d'utilisation - petites annonces gratuites goldannonces
Mosaiquepub.com - Goldannonces.com - Euro-annonces.com - 01bots.com - journal-annonces.com
Evenements en suisse - Actualités en suisse - Sitemap - Mobile